STAGE DANSE CONTACT IMPROVISATION

 Danse contact improvisation

et… des balades en Corrèze

Manuella Brivary, danseuse

13 – 14 – 15 août 2016

13 = 10h/12h30 – 13h30/15h – Danse—- 15h30 – visite des Pans de Travassac (ardoises)

14 = 9h30/13h30 –Danse— pause pique-nique

15h balade le long du canal des Moines à Aubazine puis visite guidée du Battement

d’ailes, 19h repas au restaurant du Battement d’ailes (Cornil)

15 = 9h randonnée au Marais du Brézou (Lagraulière) —- 11h15/12h45Danse

14h/16h30 - Danse

 

Le contact improvisation (CI) est une pratique dansée, inventée par Steve Paxton en 1972. Celle-ci propose d’entrer dans une exploration sensorielle et sociale.

Au-delà de la circulation des points de contact physique entre partenaires, les sens (auditif, du toucher, perceptif/énergétique) en éveil permettent une relation dansée stimulante basée sur l’écoute, la confiance, l’adaptabilité, la disponibilité, l’ouverture à l’autre.

La danse naît du mouvement créé par la relation entre un ou plusieurs partenaires, spontanément, sans préméditation. Ce jeu est régit par des principes physiques : transfert de poids en lien avec la gravité, énergie, élan, passage entre équilibre et déséquilibre, appuis, résistance …et lâcher prise.

Je vous propose pendant ce stage, une approche profonde et ludique en utilisant, entre autres, des ballons très souples qui nous permettront d’appréhender le sol et l’autre avec douceur.

 

Les balades en pays corrézien : ce moment passé ensemble « dedans-dehors » est une invitation à mettre en résonance les différents territoires et espaces que nous découvrirons et mobiliserons au fond de nous, en relation à l’autre et à l’environnement.

Autant de balades intérieures et extérieures pour agiter et nourrir nos sensations, nos émotions et notre imaginaire.

 

 le lieu : Combort – 19230 BEYSSAC

tarif stage : 80e + 10e (adhésion à l’association)

ce stage s’adresse à tous – date limite d’inscription au stage : 1er juillet

06 76 86 94 51 ou 06 31 53 70 63 – legrandatelier19@gmail.com

 

 

216 - Copie

Manuella Brivary est danseuse, praticienne certifiée de la méthode Feldenkrais ( en 2007), diplômée d’état pour l’enseignement de la danse contemporaine (en 1998). Elle vit en Normandie.

Son travail d’interprète (1991-2012) s’élabore principalement dans les compagnies chorégraphiques Pas Ta Trace-Gisèle Gréau, Cités Danse-Mic Guillaumes, Annick Putz et Pédro Pauwell. Il s’enrichit aux côtés des comédiens, metteurs en scène et auteurs tels que Dominique Terrier- Métro Mouvance et Alain Fleury – Alias Victor… (1999-2012).

Elle génère une énergie créatrice et collective au sein de l’association Aller Simple qu’elle cofonde en 1997. Elle y développe des projets de créations amateurs et professionnels ainsi que pédagogiques pour différents publics.

La découverte du Contact Improvisation (1999) puis de la méthode Feldenkrais™(2003), l’expérience du Body Mind Centering® et de la méditation sont essentiels dans l’orientation de son travail d’interprète et de celui de pédagogue. Elle découvre le contact improvisation avec Patricia Kuypers puis pratique avec Franck Beaubois, Daniela Schwartz, Echard Müller et Ester Momblant. Ces pratiques aiguisent le sens de son travail et de sa vie qui lui permettent d’étayer profondément le sens de l’enseignement qu’elle transmet.

Son enseignement repose sur le développement de la faculté à sentir, à percevoir et à écouter. Il est fondé sur la prise de conscience de soi dans le mouvement, nous permettant d’observer nos habitudes, attitudes et comportements face à nous même et à l’autre. Grâce à cette observation consciente l’élève construit la capacité de différencier et de varier son mouvement. Elle lui permet d’intégrer de nouvelles manières de se mouvoir, lui révèle de nouveaux espaces internes et externes. Cela lui donne les moyens d’enrichir ses possibilités gestuelles et créatrices. Le processus d’apprentissage qu’elle propose, s’appuie également sur le langage corporel singulier de chacun de nos tissus (os, organes, liquides, muscles…) favorisant l’émergence d’une danse personnelle où l’intériorité, l’imagination, les différentes qualités de mouvement et les sensations trouvent à s’exprimer. Par l’exploration et l’expérience, personnelles, à deux ou en groupe, Manuella invite la personne à découvrir son potentiel dans un environnement stimulant.

 

Le choix des sites que nous visiterons :

Le 13/08 : Site unique, les Pans de Travassac propose une promenade inédite et magique, un voyage dans la tradition ardoisière ( depuis le XVII° siècle)

Visite à travers les 7 filons de Travassac où se marient harmonieusement minéral et végétal. Sur le chantier, on observe le travail de l’ardoisier, les gestes ancestraux (rebillage, clivage et taille), qui permettent de transformer la pierre en une ardoise à la réputation inégalée. Durée de la visite : environ 1h30.  Sur la commune de Donzenac – www.lespansdetravassac.com/

Le 14/08 : Le marais du Brezou doit son nom à un ruisseau qui la traverse. Elle s’étend sur près de 80 hectares d’étang, de roselière, de saulaie, de mégaphorbiaie, et de prairie humide. Le site est un vaste éco-complexe marécageux comportant des milieux très diversifiés, c’est aussi une zone de refuge et de reproduction pour de nombreuses espèces inféodées aux zones humides (oiseaux et insectes). Au plan botanique, le site abrite quelques espèces remarquables comme la drosera intermédiaire, très rare dans ce secteur de la Corrèze et protégée en France. L’utriculaire commune, protégée en Limousin, est également présente sur le site. La zone présente une grande richesse faunistique tant pour les vertébrés que pour les invertébrés. Il faut signaler de nombreux oiseaux inféodés aux zones humides qui utilisent le site en hivernage (bécassine des marais, fuligule milouin …) mais aussi pour se reproduire (sarcelle d’hiver, râle d’eau, rousserolle effarvatte, pipit farlouse). Certaines espèces signalées sont d’un grand intérêt : bihoreau gris, butor étoilé, aigrette garzette pour les plus spectaculaires. La loutre fréquente assidûment ce secteur. Chez les invertébrés, nous pouvons citer deux papillons : le cuivré des marais protégé en France et le miroir, menacé en France et en Europe . D’autres espèces méritent aussi d’être mentionnées : – pour les coléoptères : la galéruque de la scutellaire et le carabique des roselières – pour les odonates : l’agrion de mercure, protégée en France – pour les orthoptères : le grillon des marais, en régression un peu partout en France. Sur les communes de Chanteix (19), Lagraulière (19), Saint-Clément (19)

Le 15/08 : Le canal des Moines, unique en Europe dans sa conception et sa hardiesse, est classé monument historique. C’est un des hauts lieux du village d’Aubazine, construit par les moines au XIIème siècle. Les cisterciens, grands spécialistes de la maitrise de l’eau, construisent un canal pour alimenter le vivier du monastère, irriguer prairies et jardins et actionner trois moulins. Épousant tous les contours du versant rocheux et escarpé de la vallée du Coyroux, ce canal constitue un vrai défi et témoigne de la grande audace des moines pour contourner les obstacles naturels et enjamber les précipices. Restauré de 2006 à 2010, il est réouvert au public le 3 juillet 2010.

  • Ses caractéristiques techniques : la section qui est accrochée au versant fait 1500 m de long, avec une pente à 0,5%. Le canal lui même et la chaussée-chemin-digue qui le longe et constitue sa berge aval sont retenus par des murs de soutènement relativement épais et talutés, naguère étanches. Certaines parties dominent des à-pics de plus de 40 m.
  • A la Révolution, les monastères et leurs possessions furent vendus, mais le village, depuis ce temps, continue à jouir de l’eau du canal, et nombre de parcelles bénéficient de prises d’eau. La nécessité pour la communauté d’entretenir ce monument fragile se fit rapidement sentir.

Le 15/08 : Le battement d’ailes, conscient de l’urgence à proposer des outils de transformation sociale et individuelle, construit depuis six ans son centre agroécologique et culturel. Ce lieu de production, d’accueil, de partage et de coopération tisse ses activités, du local au national, dans les domaines de la formation, de l’éducation, de l’action locale et sociale, de l’art et de la culture, de l’agriculture, de l’hébergement et de l’écoconstruction.. Association d’éducation populaire, le battement d’ailes expérimente le décloisonnement dans les actions qu’elle mène. Son restaurant : une cuisine créative, gourmande et de saison, issue en grande partie de notre jardin. Pour garder une cohérence entre la nature et l’humain et remettre du sens dans l’assiette, 95 % des ingrédients que nous utilisons en cuisine sont Bio et toujours de saison.  Association le battement d’ailes – Lauconie 19150 Cornil – www.lebattementdailes.org/

Infos pratiques

Au sujet des Balades : La visite des Pans de Travassac sera payante (normalement 8e mais nous pourrons bénéficier d’un tarif de groupe), la visite guidée du Battement d’ailes sera gratuite mais il vous faudra régler le repas (entre 6 et 15e en fonction de vos choix)

Si vous avez besoin d’un hébergement nous contacter le plus rapidement possible, nous pourrons vous proposer des solutions chez l’habitant ou en chambre d’hôte.

Etrecultivet |
GDE ADELINA |
Piart |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | JOLOQP
| Labutteauxcitrouilles
| carnet à dessin d' amé...