LECTURE DANSEE

Lecture dansée          « à force de gestes et de paroles »

Temps 1 :

Il y a des textes : histoire, extrait littéraire, poésie. Ils sont lut, dit à voix haute par une comédienne conteuse. C’est une lecture « musicale », parfois lente, parfois de façon morcelée.

Il y a une danseuse qui danse les mots, leur sens, leur rythme mais aussi les images et les émotions que ces mots lui proposent.

Le mot devient geste et ce geste prend toute sa place dans l’espace du lieu, dans l’espace du mot et dans l’espace du silence quand le mot n’a plus besoin d’être prononcé, qu’il est « avalé » par le corps tout entier. Le corps n’est pas dans la simple illustration, il est libre et par cette liberté il peut donner à ces mots un nouveau sens, les transformer, les malaxer pour les faire sien.

Jouer, en jouer… C’est donc une danse qui se crée dans l’instant, en dialogue avec le texte.

Temps 2 (à la suite, à un autre moment ou pas du tout) :

la danseuse prend la parole, raconte la relation qui s’est établie entre les textes et elle-même lors de sa découverte mais aussi, là, dans l’instant dansé. Puis elle propose à plusieurs personnes du public de venir expérimenter avec elle cette façon simple d’inventer du geste en relation avec le mot. 1, 2, 3 gestes se posent, 1 phrase chorégraphique apparaît…

<Les textes peuvent être choisis en collaboration avec le lieu d’accueil. Deux versions du spectacle sont proposées, une pour le jeune public à partir d’un album jeunesse, l’autre pour tout public avec des textes littéraires et/où poétiques. Cette lecture peut être présentée en duo : 1 lectrice/1 danseuse ou en trio : 1 lectrice/2 danseuses> 

Equipe duo = Gisèle Gréau, danse – Mathilde Boudinet ou Laura Charlionet, lecture

Equipe trio = Gisèle Gréau et Mathilde Rader, danse – Mathilde Boudinet ou Laura Charlionet, lecture

Presse : « Gisèle Gréau fait découvrir à son public comment mettre des mots en mouvement, lors d’une très belle improvisation en s’appuyant sur la lecture de l’ouvrage… A l’issue de ce spectacle l’auditoire, et notamment les plus jeunes, peut s’essayer aux côtés de l’artiste pour mettre des mots, des pensées ou des états d’âmes en gestes significatifs. » La montagne le 27/2/2015

Croiser d’autres champs d’expériences, sortir de sa propre connaissance, de sa propre logique pour aller à la rencontre de l’autre, pour être en sollicitation, en étonnement, constitue la démarche première de la compagnie. La diversité de nos créations fait preuve d’un réel désir d’approfondir une démarche artistique tout en en renouvelant les formes et les lieux de représentation dans le but de toujours élargir son public, sur le plateau, dans l’espace public, auprès des grands et des petits .

photo Patrick Fabre

photo Patrick Fabre

les dates prochaines :

le 18 mars 10h30 et 14h30 à St Junien (87)

le 19 mars 17h à la Médiathèque de Brive dans le cadre du Printemps des poètes

Etrecultivet |
GDE ADELINA |
Piart |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | JOLOQP
| Labutteauxcitrouilles
| carnet à dessin d' amé...