des RESIDENCES à la GRANGE

Du 13 au 18 juin 2016 : La Nouvel Animal de Cie

« L’éponge absorbe, mais il faut la presser pour qu’elle s’exprime »
un projet de création d’un solo d’Aurélie Gatet

Etre matière / être sous influence
Une plasticienne/performeuse demande à des artistes de scène (chorégraphe, danseur, musicien, comédien, clown) de jouer au créateur avec elle comme matière, comme créature à révéler

Première semaine de création avec Gisèle Gréau en créateur du 13 au 18 juin

La Nouvel Animal de Compagnie est toute neuve, presque totipotente.
En quête d’identité, elle souhaite croiser les disciplines, traversant allègrement les limites entre les champs artistiques à la recherche de la forme qui fera résonner le fond et inversement. Idem pour raisonner.

Née en Limousin d’un désir de collaboration, elle soutient et questionne le travail de l’artiste dans le monde contemporain.

www.nouvelanimalcie.blogspot.fr eponge17weblogohorizontal2015

 

 

Du 3 au 10 juillet 2016Compagnie Des Fleurs Coupées

Le + : le 10 à 17h une invitation à L’heure du thé à la grange > Présentation publique du travail en cours

Lors de cette résidence, la Compagnie s’interrogera sur les « Grands Mots ».

« Le poids des mots » dans la voix, mais aussi dans le corps.

Que faire de ces mots ?

Ces mots rêvés, ces mots lançés, ces mots légers…

Quels impacts ont-ils sur le corps ?

Ces mots pleins de sens qui ont une malheureuse tendance à être banalisés.

Si les mots sont la clef, quelle en est la serrure ? et quelles portes ouvrent elles?

 

La Compagnie Des Fleurs Coupées est un groupe de recherche et de création qui réunit des artistes d’horizons divers. Mus par une même passion pour le mouvement, ils mettent en œuvre le corps comme manifeste de vie et d’identité. Créée d’abord à Paris en 2007, la compagnie s’est développée dans plusieurs régions et principalement dans le Limousin, créant une annexe en 2010, Les Fleurs Coupées en Limousin. Engagée dans un art à la portée de tous, la compagnie propose des créations dans des lieux culturels et proches du quotidien (cafés, rues, médiathèques, musées, écoles, centres d’animation, entreprises, foyers d’accueil, hôpitaux…). Elle développe de nombreux ateliers pédagogiques, des stages, des conférences et des créations thématiques qui invitent à l’expression et à la réflexion de tous les publics.

www.fleurscoupees.com           —-              fleurscoupees@gmail.com      —-       06 71 48 66 77

 

 Les Artistes de la Résidence

Sandra Déjardin est danseuse et comédienne. Initiée à la danse dans la section art de son Lycée, elle fait la rencontre de nombreux chorégraphes dont celle de Stéphanie Chêne Cie Praxis (compagnie de danse théâtre) qui la guidera longtemps dans son désir de danse. Influencée par la démarche de Pina Bausch, Sandra emprunte à différents univers dont le clown, la danse Butô ou encore le théâtre et les arts de rue. Elle se passionne pour la mise en scène et la création d’univers à partir d’objets et de jeux de lumières. Elle travaille régulièrement comme interprète dans la Compagnie Cristi Urbaka, participe à de nombreux événementiels et enseigne auprès des enfants et des adultes.

 

Pierre-Alexandre Gagnant est comédien, auteur et metteur en scène issu de multiples horizons. Fort de l’expérience acquise durant 15 ans au service d’une compagnie amateur comme comédien-metteur en scène, d’un parcours littéraire théâtral et 3 années au Conservatoire Régional  de Limoges en art dramatique sous la direction de Michel Bruzat, il travaille avec les écoles primaires, lycées et instituts en dirigeant des ateliers de théâtre ou expression corporelle. En accord avec la vision du théâtre de Cocteau ou Jean Dasté, il développe une préférence sur scène pour l’interactivité et l’humain, ce qui le pousse à travailler avec diverses compagnies comme Cristi Urbaka, le Théâtre de la Passerelle ou la Compagnie des Enfants de Nyx. Passionné de littérature, il tente d’insuffler aux mots la saveur particulière qui permet à la scène d’être unique et de cultiver cet endroit comme lieu, de partage, de risque et où l’humain se joue.

 

Nadège Amegtobe est danseuse contemporaine et Africaine. Après une formation de danse classique et de modern jazz, elle intègre différentes compagnies au Togo avec lesquelles elle met en scène des spectacles de danses modernes et traditionnelles. Dans le cadre du programme « Profession Culture » financé par le Ministère de la Culture français, elle est sélectionnée pour effectuer une résidence de trois mois au Centre National de Danse de Pantin en 2011 où elle créée un solo : « Portefaix ». De retour au Togo, elle anime des ateliers de formation et de création pour les jeunes danseurs au Togo. Lauréate de la bourse « Coup de pouce » de l’Ecole des Sables (Sénégal) de la chorégraphe Germaine ACOGNY, elle travaille sur l’une de ses créations « ALOU » lors d’une résidence de 3 semaines. Cette pièce a été présentée à l’Institut Français de Lomé. En 2012, elle est retenue pour participer à un projet panafricain nommé « Chrysalides » financé par l’Union Européenne. Avec 20 danseurs et danseuses de toute l’Afrique elle effectue un travail de création après 3 résidences successives à Dakar (Sénégal), Nairobi (Kenya) et à Ouagadougou (Burkina Faso).

 

journeaux 7

Etrecultivet |
GDE ADELINA |
Piart |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | JOLOQP
| Labutteauxcitrouilles
| carnet à dessin d' amé...